HISTOIRE DE MORABITO

JEAN BAPTISTE MORABITO

Le luxe nest pas exceptionnel, cest lexceptionnel qui est le luxe
aimait répéter Jean-Baptiste MORABITO

En 1905, la maison MORABITO est fondee par Jean-Baptiste MORABITO, artisan-joaillier de grande renommée.

Depuis de nombreuses années, la beauté raffinée des sacs MORABITO, créés tels des bijoux, a su séduire les grands de ce monde.

Jean-Baptiste MORABITO, créateur esthète, a consacré sa vie à la création de pièces élégantes, dune beauté unique, en utilisant les plus belles matières.
Son esprit se retrouve encore aujourdhui dans nos collections. MORABITO est une marque reconnue pour sa qualité, son niveau dexcellence et son histoire. Elle enrichit le monde de la mode.

CHRONOLOGICAL TABLE

1880-
Né à Naples en 1885, Jean-Baptiste MORABITO a vingt ans lorsquil ouvre une bijouterie à Nice en 1905. 10 ans dapprentissage du métier de bijoutier à Rome le mènent à travailler l écaille, le corail et la nacre comme personne. Le lieu devient rapidement prisé de laristocratie européenne et de la haute société iternationale en villegiature sur la Cote dazur.
1910-
La Belle Epoque Les élégantes pochettes de soirée sont en soie, brodées de perles. Les fermoirs sont de véritables bijoux en or ou en ecaille avec des pierres précieuses. La sélection des matières est rigoureuse, seule la meilleure qualité est retenue : tortues dAmérique Centrale, crodociles du Nil..
1920-
Jean Baptiste MORABITO sinstalle en 1921 dans une belle boutique de la rue Saint-Honoré. Il est alors mondialement reconnu pour sa maîtrise de l écaille de tortue. Pour accompagner ses boites, flacons et brosses, il devient malletier. De latelier sortent des necessaires de voyage et des porte-habits garnis luxeux. Ils sont parfois réalisés en cuir, mais le plus souvent dans des matières plus precieuses comme le crocodike, dont la maison MORABITO acquiert rapidement la maîtrise.
1940-
Après la seconde guerre mondiale, le parfum Morabito No. 7 accompagné dune poudre de riz est le « complément indispensable à la parure féminine».
Un flacon exceptionnel dessiné par Lalique représente quatre tortues de cristal, véritable symbole de la Maison. A cette époque Morabito invente les premiers modèles de sacs à bandoulière. Les jeunes femmes les adoptent immédiatement : Elles sont enfin libres.
1950-
En 1951, Jean-Baptiste MORABITO sinstalle au 1, place Vendôome, à langle de la rue Saint-Honoré. Dans cette boutique mythique il recoit le Tout-Paris, la jet-set internationale, les têtes couronnées et tous les amateurs de maroquinerie, que MORABITO a éléve au statut de lart.
En 1958 lorsque Marylin Monroe recherche un sac à utiliser comme vanity-case pour voyager, MORABITO crée un classiqe : le sac Orsay
1960-
Le modele Traviata est dedié a Maria Callas en 1961. Son nom vient de son opéra le plus célèbre, « La Traviata ». Avec sa poigne courbée à limage dune harpe, élégant et chic, cest un des sacs MORABITO les plus connus, célèbrant la beauté artistique.
1970-
En 1971, Madame Pompidou offer à limpératrice du Japon le sac Vendôme crocodile lots dune visite officielle.
1990-le présent
En 1996, la maison MORABITO simstalle avenue George V.
En 2007, après avoir passé les années 90 avenue George V, la maison MORABITO décide de sinstaller à nouveau rue Saint Honoré, à quelques mètre de lendorit ou Jean-Baptiste avait ouvert sa première boutique.
Latelier perpétue la tradition du savoir-faire cousu-main, tout en sadaptant aux besoins dune vie contemporaine, offrant ainsi une collection exceptionnelle de sacs qui portent en eux toute lhistoire de MORABITO